Sébastien Selle

De sac de sable à commandant de bord...

Mon nom est Sébastien SELLE et je suis élève pilote de ligne. 

L'objectif de ce site internet est de vous relater mon évolution dans le monde de l'aéronautique et de vous faire participer à ma découverte de ce milieu fabuleux.

J 13 : Mercredi 20 Septembre

Après 13 jours d’aventures européennes, le retour en France se profile. 
Néanmoins, la distance restante à parcourir est non négligeable : près de 1500 km à boucler ce mercredi.

Première étape de cette longue journée.. rejoindre l’aérodrome de Mainz-Finthen (Mayence) en bus, ce qui n’était pas une mince affaire. Une fois arrivés et les formalités effectuées, nous nous envolons vers Meaux, en région parisienne en transitant par le sud-ouest de l’Allemagne, puis le Luxembourg. 
En pénétrant l’espace aérien français, il survient un moment qui peut paraître anodin à première vue, mais qui ne l’était pas pour nous. En effet, c’était la première fois en 10 jours que nous communiquions en français avec le service d’information en vol. L’habitude est cependant rapidement reprise, et nous apprécions de survoler des villes toutes aussi célèbres que leurs monuments, telle que Reims et sa cathédrale qui reste imposante même admirée depuis notre altitude de croisière. 
L’escale à Meaux nous permet de refaire le plein et de rendre les gilets et le canot de sauvetage à leur propriétaire (CEMG), qui nous les avait généreusement prêtés. Mais le temps passe, et nous devons rapidement reprendre le chemin des nuages, en direction de Chambéry.

Nichée dans une vallée idyllique, aux portes des Alpes savoyardes, cette ville accueille sur les berges du lac du Bourget un aéroport relativement fréquenté où nous nous sommes posés en milieu d’après-midi. L’occasion de s’avitailler une dernière fois, et de préparer une « ascension du Mont Blanc » à notre manière. L’instant du dernier décollage de cet Europ’Tour 2017 arrive inéluctablement. Notre fidèle et robuste DR400 s’arrache une ultime fois du sol, et nous le dirigeons vers le Toit de l’Europe. 
Imposant et éblouissant de ses neiges éternelles (pour combien de temps encore ?), le massif du Mont Blanc se dresse face à nous et se laisse photographier.

Cet instant magique ne pouvant durer infiniment, nous procédons à un demi-tour, et affichons un cap en direction de Toulouse. 
Deux heures et un passage au-dessus du viaduc de Millau plus tard il est temps d’amorcer la descente. En nous rapprochant du plancher des vaches, nous apercevons au loin la silhouette très reconnaissable de la fusée Ariane. Celle-ci, située aux abords de l’aérodrome de Lasbordes, nous indique que le périple touche à sa fin.

Insertion dans le circuit fréquenté de Lasbordes, finale piste 33, et notre appareil se pose en douceur, aussi simplement qu’il avait décollé 13 jours auparavant. L’Europ’Tour 2017 s’achève quelques minutes plus tard quand nous coupons le contact, et que nous ouvrons la verrière, accueillis par nos proches et des membres du club.

Nous y sommes, notre tour d’Europe est bel et bien terminé.

Les objectifs initiaux ont été atteints, nous avons : 
- rendu visite aux trois lycées français de Bucarest, Budapest et Prague,
- effectué 37 heures et 41 minutes de vol,
- et acquis de l’expérience de pilotage dans des pays étrangers.

De plus, cette aventure a eu un impact sur nous bien supérieur à ce que l’on avait imaginé. Les rencontres avec les lycéens furent des moments très intenses et riches en enseignements, la gestion de la « vie à deux » (puis à trois) a été instructive et globalement, nous nous sentons mieux préparés à notre formation de pilote de ligne.

Inévitablement, nous avons commis de petites erreurs sans grandes conséquences et parfois rencontré des impasses durant la préparation et la réalisation de ce tour, mais comme le disait si justement Jean Mermoz : 
« Ce sont les échecs bien supportés qui donnent le droit de réussir ».


J 12 : MARDI 19 SEPTEMBRE

L'avant dernière page de l'Europ'Tour 2017 s'est tournée aujourd'hui !

La dernière des présentations dans les lycées français ayant eu lieu hier, nous devons à présent terminer notre périple et ramener l'avion à l'Aéroclub Les Ailes Toulousaines.

Au départ de Prague, nous décidons de faire un crochet par la mer du Nord en visitant l'aéroport de Lolland, une petite île au sud du Danemark. Le temps de partager un café avec le contrôleur AFIS, et nous devons déjà repartir. 
Cap sur le terrain militaire et civil de Laage-Rostock (au nord de l'Allemagne), où nous nous avitaillons avant un envol vers notre dernière étape de la journée: Mainz (Mayence).

Nous avons rejoint notre hôtel, où nous nous reposons avant l'ultime journée de l'Europ'Tour 2017 : 
- Mainz - Meaux, 
- Meaux - Chambéry, 
- Chambéry - Toulouse 🇨🇵️😃


J 11 : Lundi 18 Septembre

Arrivés Vendredi soir à Prague, nous en avons bien profité pour découvrir le centre historique de la ville et nous imprégner de l’ambiance de la ville aux mille tours et mille clochers. Une ville magnifique dans laquelle nous retournerons avec un grand plaisir. 

Notre ami, Maxence, lui aussi EPL (élève pilote de ligne) à l’ENAC, nous a rejoint samedi soir et effectuera le trajet retour avec nous jusqu’à Toulouse. 

Aujourd’hui, nous avons passé la journée avec les lycéens de Prague. La matinée fut consacrée à notre présentation et à celle de représentants de F-AIR, une école de pilotage tchèque. Durant l’après-midi, nous avons eu l'opportunité de visiter les locaux et la flotte de F-AIR sur l’aéroport de Benešov (à 40 kilomètres au sud de Prague).

Le volet d'orientation des lycéens s’est clôturé aujourd’hui avec le Lycée Français de Prague. L’objectif de cet Europ’Tour 2017 n’est pas atteint pour autant car il nous faut ramener l’avion à son port d’attache : Toulouse Lasbordes.

Ne boudant cependant pas notre plaisir de voler, nous rentrerons par le chemin des écoliers avec pour but d’arriver le mercredi 20 septembre au soir dans la ville rose.

Demain nous mettrons le cap vers le nord, avec en ligne de mire une petite île au sud du Danemark : Lolland. 

Nous en profiterons pour faire un peu de tourisme au dessus de la mer du nord ! Par la suite, nous nous rapprocherons tranquillement des terres françaises, avec un arrêt à Mainz (Allemagne) pour la nuit. 

Une longue et palpitante journée de vol nous attend, nous comptons en profiter autant que possible ! 


J 8 : Vendredi 15 Septembre

Ce vendredi 15 Septembre fut une journée bien remplie (la routine, me direz-vous). 

Nous avons commencé par notre présentation au sein du Lycée Français Gustave Eiffel de Budapest. Notre audience du jour était composée de 2 classes scientifiques : une première et une terminale, soit une trentaine d’élèves. A la suite de notre présentation, un élève pilote de l’école de pilotage Hongroise CAVOK Aviation a pris le relais pour témoigner de sa formation de pilote professionnel. 

Dans l’après-midi, les lycéens ont pu se rendre à l’aérodrome de Gödöllő pour une visite des locaux et de la flotte de CAVOK Aviation Training. 

Nous n’avons malheureusement pas pu les accompagner car, la situation météorologique se dégradant durant le week-end, il nous a fallu avancer notre départ vers Prague au vendredi après-midi. 

Suite à près d’une heure de taxi dans les belles rues de Budapest et de sa banlieue, notre fidèle machine nous attendait bien sagement à l’aérodrome de Tököl, à 20Km au sud de Budapest, pour un décollage vers l’aéroport de Letňany (Prague). Le plan de vol déposé, l’avion lavé et rangé, nous sommes prêts à mettre le cap vers la capitale tchèque pour un vol de 2h30 en passant au dessus de la Slovaquie.

La croisière s’effectua sans souci particulier malgré le fait que nous avons du modifier plusieurs fois notre altitude pour demeurer en conditions de vol à vue. En effet, il nous fallait constamment rester à une distance convenable des nuages dans un ciel qui se chargeait doucement mais sûrement. Avançant à 200 km/h en direction du nord et de la fin de l’été, notons que ce vol est le premier durant lequel nous avons du enfiler notre veste. Les beaux jours sont malheureusement comptés avant l’arrivée de l’automne et des cieux moins cléments...

L’arrivée à Prague marque donc le début de la troisième, et dernière escale pédagogique de l’Europ’Tour 2017. Le Lycée Français de Prague nous attend le lundi 18 septembre pour une présentation de l’INSA, de l’ENAC et du métier de pilote. De plus, l’école de pilotage F-Air viendra présenter ses formations avant de nous accueillir dans ses locaux sur l’aérodrome de Benešov pour une visite guidée de sa flotte et de ses installations.

Logés en plein centre ville, notre samedi a été assez calme. Nous en avons profité pour visiter les alentours et nous promener le long de la Vltava (affluent de l'Elbe). 

Au programme du dimanche : visite de la ville, préparation du vol de mardi et repos.


J 7 : Jeudi 14 Septembre

Après une première rencontre très enrichissante pour nous, et nous l'espérons pour les lycéens, il est temps de reprendre de la hauteur ! Eh oui, au bout de 3 jours au sol, ça commençait à nous démanger.

Au programme du jour : le plus long vol de l'Europ'Tour 2017, ni plus, ni moins. 685 kilomètres (370 nm) effectués à 3200 mètres (10500 pieds) d'altitude en 3 heures et 40 minutes, nous poussons notre belle machine à ses limites (ou presque) !

Cliquer sur ce texte pour retrouver la trace du vol.

Nous vous proposerons d'ailleurs, dès notre envol vers Prague samedi matin, de suivre tous nos vols en direct. Pour ce faire, un lien sera posté sur notre page Facebook.

Ce vol nous a amené à survoler les montagnes de Dracula (aka les Carpates), dont nous n'avons heureusement pas croisé le chemin avant de nous diriger vers Oradea (ville roumaine à la frontière avec la Hongrie).

L'arrivée sur l'aéroport de Budapest Tokol s'est déroulée sans encombre malgré un vent assez fort et un rassemblement d'amateurs de voitures au seuil de piste.

Nous arrivons donc dans sur un aérodrome quasi-désert, avec pour seul accueil un homme d'un certain âge vêtu d'une combinaison de pilote de chasse ainsi qu'un douanier aux traits austères et au physique imposant : bienvenue en Hongrie. Attention cependant à ne pas rester sur une première impression car ces personnes se sont avérées très sympathiques et, après un coup d'oeil dans les hangars nous remarquons une tripotée d'avions récents (DA20, DA42, Bonanza, etc.) qui semblaient tout à fait en état de vol.

Le douanier, sur son chemin pour rentrer à l'aéroport international Ferenc Liszt, nous a très aimablement déposé à notre domicile du jour.

Installés dans notre logis au centre-ville de Prague, nous affinons notre présentation de demain au Lycée français Gustave-Eiffel de Budapest.


J 6 : Mercredi 13 Septembre

Suite à quelques jours de repos et de tourisme dans la ville de Bucarest, les choses sérieuses commencent aujourd’hui avec la rencontre des lycéens et collégiens du lycée français Anna de Noailles de Bucarest. 

Le côté pédagogique de notre tour d’Europe a pris tout son sens en ce jour et nous en sommes ravis. 

Nous avons commencé la matinée par une présentation de notre projet et de nos écoles respectives : l’INSA et l’ENAC.

Un descriptif, nous l’espérons, exhaustif des formations initiales a été effectué afin de faciliter les choix post-bac de notre audience de premières et terminales (une classe de seconde a rejoint la présentation sur la fin).

Par la suite, nous nous sommes davantage concentrés sur le métier de pilote professionnel en balayant un spectre assez large allant du pilote de ligne au pilote de chasse en passant par les pilotes de brousse (bush pilots).

Dans la foulée de notre présentation, un instructeur et un élève pilote de Romanian Aviation Academy (une école de pilotage basée à Bucarest Baneasa) ont complété notre discours en témoignant de leur expérience de pilote auprès des jeunes lycéens. En effet, l’instructeur en question étant copilote dans une compagnie aérienne, les jeunes ont pu obtenir des réponses concrètes et pertinentes à leurs questions.

Durant l’après-midi, nous avons présenté notre parcours, mais à une classe de quatrième cette fois-ci. La présentation a été adaptée au fait que les informations post-bac les intéressaient peut-être moins. Nous leur avons donc présenté notre projet, des supports iconographiques, vidéo et abordé des notions du brevet d’initiation à l’aéronautique (BIA). Ils furent très attentifs et nous espérons avoir fait naître des vocations chez certains élèves ou suscité de l’intérêt tout du moins.

Une très bonne journée se conclut donc à Bucarest, où nous passerons notre dernière nuit chez Michel et Catherine POMMEY, qui nous ont très généreusement accueilli durant ces quatre jours passés dans le petit Paris. Nous tenons également à remercier Béatrice CANTE qui a grandement contribué à l’organisation de cette journée au sein du lycée.

Encore un grand merci à eux pour cette expérience très enrichissante . 

Demain, nous prendrons un cap sur la Hongrie où le lycée français Gustave Eiffel de Budapest nous attend pour la journée de Vendredi. 

Une navigation assez longue nous attends avec potentiellement un arrêt à Oradea (Roumanie) pour refaire le plein de carburant.

Avant de conclure ce message, nous souhaitons faire un petit clin d’œil à l’entreprise CEMG, basée à Bordeaux, qui nous a gentiment mis à disposition un canot et 2 gilets de sauvetage indispensables aux traversées maritimes effectuées au début de notre tour. 


J 3 : Dimanche 10 Septembre

Encore un réveil matinal, encore une longue journée de vol et encore des images plein la tête pour cette troisième journée de l'Europ'Tour 2017 ! On commencerait presque à avoir l'habitude 😃

Suite à de légers soucis au niveau de notre plan de vol, notre départ a été retardé d'une heure ce dimanche matin.

Nous avons donc décollé à 10 heures (heure locale càd 9h en France) de Kerkyra (Corfu en grec moderne) pour mettre le cap sur Sofia.

Ce vol nous a amené à survoler Thessalonique puis à contourner le Pirin et le Rila (massifs montagneux bulgares) avant de descendre sur la capitale Bulgare.

Entre deux vols commerciaux, nous avons pu atterrir et effectuer le plein de carburant puis remonter dans les airs vers la mer noire. Après un court survol côtier aux environs de Varna (Bulgarie), il est temps pour nous de diriger notre Robin DR400 vers le "petit Paris" où nous sommes attendus.

Attendus par Mme. POMMEY (du Lycée Français Anna de Noailles de Bucarest) et son mari, qui nous hébergent généreusement durant ce court séjour. En effet, Bucarest marque une grande étape dans l'Europ'Tour 2017 car c'est ici que nous réaliserons notre première présentation face aux lycéens dès ce mercredi 13 septembre.

La présentation se déroulera en fin de matinée dans les locaux du Lycée avec pour audience des élèves de première et de terminale scientifique. La visite en début d’après midi à la Romanian Aviation Academy se déroulera quand à elle avec des élèves en classe de quatrième.

Au programme de demain pour nous : repos, finalisation de la présentation de mercredi et (peut-être) visite du centre ville !


J 2 : Samedi 9 Septembre

Après un réveil aux aurores (et même avant), 6 heures de vol et 1 stop carburant à Salerno, nous voilà à Corfu !

La deuxième journée de l'Europ'Tour 2017 a débuté par un vol côtier sur la Corse avant de rejoindre, via Elbe, la côte italienne. Côte italienne que nous avons à peine aperçu pendant une bonne partie du vol. En effet, il nous a fallu rester bas (1000 ft - 300 m) au dessus de l'eau et au large de Rome pour ne pas gêner les vols commerciaux en approche. 
Qu'à cela ne tienne, nous avons ensuite rejoint le continent aux abords de Naples avant de profiter d'une arrivée très scénique sur Salerno.

Notre Robin DR400 abreuvé, nous mettons le cap sur Corfu en passant par Bari et Brindisi. Une météo que les prévisions annonçaient très moyennes s'est finalement révélée assez clémente pour nous permettre d'approcher en tout sécurité Corfu. Et heureusement car cette somptueuse île de la mer ionienne nous en a mis plein les yeux !

Au programme de ce soir, dépôt des plans de vols pour la journée de demain. Journée qui nous amènera à Sofia et Varna (Bulgarie) avant d'arriver à Bucarest (Roumanie) le soir même. Nous préparerons dès lundi 11 la rencontre avec les lycéens le mercredi 13.


J-J : Vendredi 8 Septembre

Ca y est, l’Europ'Tour a débuté, et de la plus belle des manières.

Le périple de ce vendredi 08 septembre a commencé avec un décollage de Toulouse Lasbordes à 13h15 sous le regard de membres de notre aéroclub et de quelques proches. 

Nous avons mis le cap sur l’aérodrome d'Aix les Milles en passant par Carcassonne, Béziers, Montpellier et la verticale de l’aéroport de Marseille Provence. Le plein de carburant effectué, nous redécollons direction Calvi. Après un passage à la verticale de Saint Tropez, effectué un transit maritime sans encombre avant de découvrir à l'horizon l'Ile de Beauté. 

Une approche à couper le souffle sur Calvi plus tard, nous voilà arrivés à notre hébergement sur les hauteurs de la ville pour une soirée à préparer notre vol de demain. 

La première journée de l'Europ'Tour 2017 se conclut par notre arrivée à Calvi aux alentours de 18h.

Les vols se sont déroulés de façon nominale. Aucun problème n’a été rencontré. 

Demain nous mettrons le cap vers Salerno (Italie) puis Corfu (Grèce).


J-1 : Jeudi 7 Septembre

Après trois mois de préparation, nous n'avons jamais été aussi proches du départ ! L'EUROP'TOUR 2017 débute demain, le vendredi 08 septembre 2017 au départ de Toulouse Lasbordes.

La première étape nous amènera vers Calvi (LFKC) en passant par Aix les Milles (LFMA) pour faire le plein de carburant. Ce premier tronçon va nous faire relever plusieurs défis :

- la navigation au sein des espaces aériens chargés du sud de la France : nous passons par les zones de Carcassonne, Béziers, Montpellier et Marseille (sans compter les espaces militaires potentiellement actifs à éviter),

- la traversée maritime pour se rendre en Corse depuis le continent : nous disposerons de gilets de sauvetage (fournis par Aerosauvetage) et déposerons un plan de vol avant le départ. Un survol maritime en monomoteur n'étant pas anodin, nous avons bien préparé cette étape afin d'en limiter les risques,

- l'aéroport de Calvi connu pour ses vents forts, son aérologique parfois difficile et les reliefs environnants. 

Concernant les lycées français de Bucarest, Budapest et Prague : le contact est régulier et ils nous attendent respectivement le 13, 15 et 18 septembre. Il reste cependant à coordonner dans les détails l’intervention des écoles de pilotage partenaires ainsi que la visite de leurs locaux par les lycéens.

Nous sommes en contact avec la Romanian Aviation Academy (Bucarest), CAVOK Aviation (Budapest) et F-Air (Prague). 

Dès à présent, nous tenons à remercier les lycées pour leur enthousiasme par rapport au projet ainsi que les écoles de formation au pilotage pour leur envie de participer au projet.

Mercredi nous avons eu l’opportunité de tourner avec France 3 Midi-Pyrénées un court documentaire sur notre projet. Celui-ci sera diffusé sous peu dans leur série “Carnets de vol”.

Le monde parfait n’existant pas, nous avons eu un petit aléa de dernière minute : notre Robin DR400 supporte mal les autocollants ! En effet, certains se sont tout bonnement arrachés lors de notre vol avec France 3 Midi-Pyrénées. Cela a d’ailleurs causé quelques dégâts à la peinture n’engageant heureusement pas du tout l’intégrité de la structure et donc la sécurité. 

Il est maintenant l’heure du repos pour nous. 

À demain pour le récit du Jour J !